Des DéPliants sur la plage quelle drôle d'idée !

Des DéPliants de plage au service de la médiation scientifiqueDevenue étudiante auto-entrepreneuse début 2022, Céline Hubert travaille actuellement à la création du DéPliant de plage, une structure nomade de médiation scientifique. Son but est de sensibiliser différents publics à l’espace de la plage et son fonctionnement, les accueillant directement sur cet espace littoral particulier.

 

Cécile HUBERT en reprise d’études à l’UBS sur le campus de Vannes en première année du master IGREC-L (Ingénierie et Gestion des Ressources Littorales et côtières) a obtenu le statut national d’étudiante auto-entrepreneure pour substituer son temps de stage obligatoire par un projet personnel tout à fait original.

L'idée est d’offrir aux scientifiques, aux étudiant(e)s travaillant sur l’espace littoral, ainsi qu'aux aménageur(e)s, aux acteur(trice)s locaux et au public usager de la plage, une opportunité de se rencontrer ponctuellement.

 

« Réinventer la façon dont on peut créer un espace vivant sur un espace lui-même vivant, c’est une des aspirations du projet », indique Céline Hubert.

 

La plage, un réel espace vivant

 

 

 

Dans les prochains mois, Cécile HUBERT va développer le prototype d’une structure nomade de quelques m², nommée le DéPliant de plage. Basée sur un pliage d’origami, cette structure permettra de créer un signal et un point d’accueil pour des activités de médiation scientifique sur l’espace littoral lui-même.

 

 

À destination de multiples publics

En parallèle à la création du Dépliant, Cécile travaille sur l’élaboration de supports pédagogiques et d’activités tout public. Elle est accompagnée par son tuteur Erwan Gensac, enseignant-chercheur au Laboratoire Géosciences Océan.

 

« Les contenus seront accessibles à de nombreux publics. Je travaille actuellement à cerner les attentes et pratiques de divers usagers de l’espace littoral », précise Céline Hubert.

 

 

 

Céline Hubert espère ainsi installer dès le mois de juin son DéPliant de plage, et ainsi profiter de la période estivale pour faire découvrir au plus grand nombre cette nouvelle structure de médiation.