Cybersécurité - L'UBS dans l’élite européenne

Cybersécurité : l'Université Bretagne Sud entre dans l’élite européenneL’Université Bretagne Sud vient d’obtenir en décembre 2021, le financement européen pour un nouveau master en cybersécurité : le master Erasmus Mundus CYBERUS, qui accueillera les meilleurs étudiants au monde. L’UBS est un acteur reconnu de la cybersécurité en France et en Europe, proposant de nombreuses formations dédiées et développant des partenariats multiples, qui attirent services d’État et étudiants de toutes les origines.

Un diplôme cyber pour les meilleurs étudiants du monde

Aujourd’hui, l’UBS gravit une marche supplémentaire dans la reconnaissance européenne de ses compétences en cybersécurité. Elle vient d’obtenir le financement d’un tout nouveau master en cybersécurité intitulé « Master Erasmus Mundus CYBERUS ». Aux côtés de l’Université libre de Bruxelles ainsi que celle du Luxembourg, c’est avec une cinquantaine de partenaires du monde entier, entreprises et universités, que l’UBS collaborera dans le cadre de ce nouveau cursus universitaire international.

Au terme d’un processus ultra compétitif à l’échelle européenne, l’UBS obtient la validation et le financement de ce master entièrement dispensé en anglais, qui recrutera les meilleurs étudiants de toutes les origines.

Des étudiants rémunérés

Pour former quatre promotions d’une trentaine d’étudiants chacune, elle offrira une spécialité en cybersécurité de l’Internet des objets et une autre en cybersécurité des logiciels. Libérés de toute participation financière, la plupart des étudiants pourront également accéder à une allocation mensuelle de 1 400€ pendant deux ans. Ils devront passer un an à l’UBS et 15 jours en Estonie, puis se formeront pendant 6 mois en Belgique ou au Luxembourg. Ils devront également compléter leur parcours par un stage de 5 mois à l’étranger. « 10% des étudiants d’une même nationalité pourront intégrer le programme, soit une proportion équivalente à six Français », confie Jean Peeters. « Nous souhaitons également recruter 5% de jeunes filles au sein du parcours Cyberus », a-t-il ajouté.

A noter que seuls, ceux qui possèdent les meilleurs taux de réussite de leur promotion seront sélectionnés. Il s’agit du 2nd master Erasmus Mundus proposé par la faculté après le parcours Copernicus de Vannes portant sur l’analyse de données géo-satellitaire

Jean Peeters, enseignant-chercheur à l’UBS, est le porteur du projet, aux côtés de ses collègues Guy Gogniat, Salah Sadou et Jack Noël. Pour Jean Peeters : « C’est comme si nous étions dans la Champions’ League des masters européens. Pour l’Union Européenne, nous sommes un fleuron de l’excellence européenne. C’est pour cela qu’elle nous finance fortement ».

Une reconnaissance européenne

L’UBS devient ainsi le pilote du plus grand projet européen de son histoire, dont le financement européen s’élève à 5 millions d’euros. L’UBS accueille aujourd’hui plus de 11 000 étudiants, dont plus de 120 intègrent les formations d’ingénieurs en informatique et cybersécurité à l’École Nationale Supérieure d’Ingénieur de Bretagne Sud (ENSIBS). Outre les 20 étudiants actuellement en thèse d'informatique, une quarantaine  sont inscrits en master au département informatique de la faculté des Sciences et Sciences pour l’Ingénieur (SSI), et près d'une trentaine d'étudiants suivent une licence professionnelle à l’IUT informatique de Vannes.

Deux des laboratoires de recherche de l’UBS témoignent également de la compétitivité de l’université en matière de cybersécurité. Le Laboratoire des Sciences et Techniques de l'Information, de la Communication et de la Connaissance (LabSTICC) à Lorient, et l'Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires (IRISA) à Vannes multiplient ainsi les partenariats dans ce domaine d’excellence de l’UBS, dont la création du nouveau master reconnaît la qualité de ses compétences particulières.

 

 

« Ce résultat prouve que nous avons fait les bons choix et que la stratégie de l’UBS est la bonne. Ce n’est pas un hasard si ce master d’excellence figure dans l’un des quatre écosystèmes d’excellence de l’Université »

Virginie Dupont, présidente de l’UBS.

 

 

 

Doyen de la faculté SSI qui délivrera ce diplôme, Frédéric Bedel l’affirme :

 

« Ce sera le 2nd master Erasmus Mundus offert par la faculté. Peu savent que nous sommes le champion de l’excellence européenne en cybersécurité à Lorient et en données géo-satellitaires à Vannes. Cette faculté réussit le double tour de force de permettre à tout jeune Morbihannais de se former en sciences pour l’ingénieur et de proposer deux des meilleurs masters européens ».

 

Promouvoir la recherche fait également partie des ambitions de l’UBS à travers un tel cursus international, qui incitera notamment les étudiants à poursuivre en thèse.

Avec le master CYBERUS, l’UBS rejoint donc le cercle très fermé des meilleurs masters européens et prouve, qu’on peut être une université ancrée dans son territoire et un fleuron de la formation européenne en cybersécurité.