[ Annulé ] Monique Arradon : un parcours, des œuvres

[ Annulé ] Monique Arradon : au cœur de la matière, dans le mouvement de l'univers Un focus est ici réalisé sur sa production qui propose un rapport entre les sciences et l’art. Autour de cette thématique, des expositions, des conférences, atelier d’écriture, projections de films et d’œuvres sont organisés.

Cet évènement, proposé en collaboration entre l’Université Bretagne Sud, l’Université tous âges de Vannes (et sa région) et l’Association des amis de Monique Arradon, présente quelques facettes de l’œuvre de Monique Arradon. Un focus est ici réalisé sur sa production qui propose un rapport entre les sciences et l’art.

Un programme artistique et culturel

Au programme, entre le lundi 23 mars et le vendredi 17 avril 2020, une rencontre avec Monique Arradon, des expositions, des conférences de Marie-Jo Bonnet (spécialiste de l’histoire des femmes et de l’histoire de l’art) et d’Isabelle Letiembre (présidente de l’Université Tous âges de Vannes et Docteure en Histoire de l’Art), un atelier d’écriture, des projections de films et d’œuvres. Cet évènement est ouvert à tous les publics. 

 

  • Exposition des œuvres de Monique Arradon

Bibliothèque Universitaire de Vannes et dans le Hall de la Faculté SSI

Du lundi 23 mars au vendredi 17 avril 2020

(Du lundi au jeudi de 8h à 19h30 // le vendredi de 8h à 19h)

Vernissage le 30 mars à 18h00

  • Créatrices : d'une libération à l'autre, 1945-2000

Conférence de Marie-Jo Bonnet
Amphithéâtre faculté DSEG

Jeudi 2 avril à 19h00

  • Atelier d’écriture

Maison des étudiants

Jeudi 2 avril de 16h30 à 18h30

Sur réservation avant le 30 mars 2020 :
Contacter isabelle@uta-vannes.org (isabelle @ uta-vannes.org)

  • Rencontre avec Monique Arradon

Maison des étudiants

Mercredi 8 avril à 18h

  • Monique Arradon, parcours d’une femme artiste

Conférence d’Isabelle Letiembre

Maison des étudiants

Mercredi 8 avril à 18h

  • Projection du film « Orphos »

Musique de Pascal Lamour

Lieux et dates à confirmer

Monique Arradon, un parcours artistique pluriel

Depuis 40 ans, Monique Arradon s’exprime à travers de multiples matériaux et supports (dessin, pastel, huile, feutre, pâte de verre, tapisserie, fonte, fer, acier, béton…). Son œuvre s’inscrit autant dans les arts plastiques, les arts décoratifs que dans les arts appliqués, notamment à travers ses sculptures et installations monumentales « Antinox ». Avec toujours une interactivité entre ces différents arts. Au final, la cohérence et l’unité de l’œuvre tiennent de cette curiosité, de ce goût pour l’expérience et la variété. A la fois peintre, peintre-cartonnier, sculptrice, calligraphe, architecte, ingénieure, Monique Arradon a su se saisir de sa société et des progrès de son époque.

Une démarche sociale

L’œuvre de Monique Arradon s’inscrit dans une démarche sociale. L’artiste a toujours eu le souci de rendre la vie plus belle. Un objet, même du quotidien doit être beau. Dans sa pratique, « le technicien et l’artiste ne peuvent se passer l’un de l’autre et l’œuvre d’art est toujours une synthèse entre le travail intellectuel et le travail manuel. »

La vie et la carrière de Monique Arradon sont ponctuées d’œuvres « en réaction aux évènements » dans sa technique du moment. Plusieurs, restées à l’état de projet, témoignent cependant de la marque de l’Histoire sur l’artiste.

Une œuvre aux confins de la science et de la poésie

L’œuvre de Monique Arradon se déploie aux confins de la science. À l’exemple d’Orphos, un spectacle généré par effet de polarisation de la lumière blanche au travers d’un cristal naturel. Les compositions obtenues par le travail de l’artiste révèlent les structures et les couleurs du minéral, chacune appelant sa complémentaire. Le travail de Monique Arradon rejoint également la poésie, puisque ce spectacle peut animer les murs et le plafond d’un espace fermé. Il peut également être utilisé pour composer un ballet, reliant un danseur à un autre, chacun devenant porteur d’une lumière.

«Être artiste, c’est ne pas refuser les émotions»

Qu’est-ce qui fait l’unité de l’œuvre de Monique Arradon ? La curiosité, le goût pour les recherches, pour l’étude de domaines inconnus.

Monique Arradon est une artiste inclassable, iconoclaste. C’est surtout une artiste qui laisse la liberté au spectateur de voir ce qu’il a envie de voir, de se laisser aller à trouver un sens à certaines œuvres (les encres, les Trophées du vent).

À la question « Qu’est-ce-qui fait qu’on devient artiste ? » Monique Arradon répond « Pour moi, l’art est toujours affaire de compensation » et « imaginer, c’est accepter de se perdre et non pas reconnaître des figures existantes, comme certains le croient trop souvent. Imaginer, c’est accepter de perdre pied. « Etre artiste, c’est ne pas refuser les émotions. »

À propos des Antinox, ses œuvres monumentales, installées dans des banlieues ou des paysages urbains dénaturés, André Stil, de l’Académie Goncourt écrivait : « Cela se passe à l’avant-garde, le combat de la beauté porte de préférence sur ces terrains là où la laideur se croyait bien assurée de régner, terrains vagues, zones de toutes les disgrâces, fumées, bruits, violences physiques et chimiques faites à la nature et aux hommes. […] Voici l’artiste de grand Air, ingénieur, architecte, géomètre, chef de chantier. Sa toile est le ciel, la lumière-couleur y a ses compositions savantes comme ses caprices imprévisibles. »

Cette exposition de Vannes, faute de pouvoir montrer ces Antinox, nous fera découvrir une partie plus intimiste de son œuvre, pas forcément la plus spectaculaire, mais celle qui nous permettra de lever un voile et dire « Derrière l’artiste, voici Monique Arradon »

Informations pratiques

 

Campus universitaire de Tohannic

Rue André Lwoff
Vannes

Cet évènement est ouvert à tous les publics