Bilan 2019 et perspective 2020

L'International à l'UBS : rétrospective 2019 et projets 2020Le Service des Affaires Internationales de l'UBS vous présente ses meilleurs vœux pour 2020 ! L’année 2019 a été marquée par le renforcement de nos relations avec différents pays francophones (Maroc, Sénégal, Madagascar, Tunisie, Liban). Nos efforts porteront, en 2020, sur l’amélioration des programmes d’accueil des étudiants internationaux et sur la structuration de nos collaborations avec des établissements européens.

Le renforcement de nos relations avec les pays de l’Afrique francophone

Les étudiants étrangers inscrits à l’UBS viennent, très majoritairement, de pays de l’Afrique francophone. Les deux-tiers des étudiants internationaux présents sur nos trois campus (environ 200 étudiants sur 600) sont originaires du Maroc, du Sénégal ou de Madagascar. Nous avons donc, tout naturellement, cherché à structurer nos relations avec des universités de ces pays. 

  • L’ENSIBS propose désormais un double-diplôme en Génie Industriel et en Mécatronique à des étudiants marocains venant de l’Université d’Ibn Tofail à Kénitra et de l’Université Hassan II de Casablanca ; l’ENSIBS a accueilli, à la rentrée 2019, 9 étudiants marocains venant dans ce cadre.

  • L’UBS est partie prenante du Campus Franco-Sénégalais implanté à Dakar. Trois formations d’excellence, dépendant de la faculté des Sciences, sont proposées sur ce campus. Il s’agit de la Licence Professionnelle « Techniques d’analyses chimiques et biologiques », du Master « Ingénierie mathématique et numérique » et de la licence en « Ingénierie écologique et management environnemental ». Les étudiants sénégalais inscrits dans ces formations obtiendront un double diplôme français et sénégalais.

  • Avec deux de ses partenaires malgaches (l’IST d’Antananarivo et l’IST d’Antsiranana), l’UBS a répondu à l’AAP « Appui au Développement de l’Enseignement Supérieur Français en Afrique » lancé par le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères ». Le projet ARCADIA, qui a été retenu et qui est financé par le MEAE, vise le renforcement de capacité dans le domaine du Génie Industriel. Il est mis en œuvre par l’IUT de Lorient (les départements QLIO, GIM et GTE) et par l’ENSIBS, avec la contribution du Service Universitaire de Pédagogie (SUP). Il devrait faciliter la mise en œuvre de double-diplômes.

Nous avons, par ailleurs, consolidé nos partenariats avec l’Université de Monastir (en Tunisie) et l’USEK (au Liban) grâce à deux projets ERASMUS + MIC (Mobilité Internationale de Crédits) qui viennent soutenir financièrement les mobilités entrantes et sortantes de 79 étudiants et collègues. 

Poursuivre, dans les années à venir, ces efforts de structuration de nos relations avec des établissements francophones situés en Afrique mais aussi dans l’Océan Indien et au Moyen-Orient nous permettra de continuer à accueillir des étudiants dans les conditions les plus favorables à la réussite. En effet, ces étudiants auront suivi, dans leurs pays d’origine, des formations les préparant à nos parcours. Ils auront été sélectionnés en amont et pourront anticiper leur mobilité. Ils n’auront pas à s’acquitter des frais différenciés qui s’appliquent aux étudiants extra-communautaires "en mobilité individuelle" et bénéficieront même, parfois, d’une bourse.

Parfaire les programmes d’accueil des étudiants internationaux

L’UBS a souhaité compléter le dispositif d’accueil et d’accompagnement destiné à tous ses étudiants internationaux, afin de faciliter leur intégration tout au long de l’année universitaire et de leur scolarité dans l'établissement. Deux projets visant ces objectifs, déposés par le Service International et par la Faculté Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales, ont été retenus et financés par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Ils seront mis en œuvre en 2020.

  • Le premier projet vise à parfaire le dispositif Tandem. Il s’agit de doter l’établissement d’une application de type BuddySystem pour favoriser l’accompagnement des étudiants internationaux et la mise en relation avec leurs pairs. Il s’agit également d’impliquer davantage les étudiants nationaux dans les actions de parrainage et de les accompagner dans la création d’une association ayant pour vocation de rejoindre l’ESN (Erasmus Student Network). Il est également prévu la création d'une Activité d'Ouverture (AO) portant sur le thème de l'inter-culturalité.
  • Le second projet, porté par la Faculté de Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sociales, vise à favoriser la réussite des étudiants non communautaires en développant et proposant une Formation sur Objectifs Universitaires à destination d’étudiants peu ou pas francophones. S’appuyant sur le CLUBS, le projet permettra à ce public de parvenir à la maîtrise des attendus universitaires à l’écrit dans le cadre d’une formation hybride. 

La structuration de nos collaborations avec des établissements européens

En complément des départements de langue, notre offre de formations proposées en langue étrangère va se développer. Les départements TC (Techniques de commercialisation) et GEA (Gestion des Entreprises et Administrations) de l’IUT de Vannes offrent déjà un semestre complet en anglais à leurs étudiants ainsi qu’aux étudiants internationaux. La faculté des sciences est partie prenante du Master Conjoint Erasmus Mundus en Géo Data Science, dispensé en anglais, en partenariat avec les Universités de Salzburg (Autriche) et d’Olomouc (République Tchèque). 

Si l’UBS veut remplir pleinement la mission de « participation à la construction de l'Espace européen de l'enseignement supérieur et de la recherche » qui incombe à toutes universités françaises, il est nécessaire que de telles initiatives se développent dans chacune des composantes. Pour soutenir et faciliter ces initiatives, le CLUBS proposera, très prochainement, des formations en anglais aux enseignants et enseignants-chercheurs qui le souhaitent. Des bourses de mobilité (bourses ERASMUS + STA) sont également disponibles pour les collègues qui souhaitent enseigner dans un établissement européen partenaire de l’UBS. Ces mobilités des enseignants constituent de formidables opportunités pour définir des projets communs et pour initier ou encourager les mobilités des étudiants.

Vers une université européenne en 2020 ?

Enfin, nous sommes actuellement engagés dans deux projets d'envergure. Il s'agit de deux appels à projets : un Master Conjoint Erasmus Mundus en cybersécurité "CYBERUS" et le projet d’Université Européenne "EMERGE" porté par l’Université de Rennes 2. L'alliance EMERGE est également composée des établissements suivants : Europa-Universität Flensburg (Allemagne), Limerick University (Irlande), Univerzita Mateja Bela (Slovaquie), Plovdiv University (Bulgarie), Inland Norway University of Applied Sciences (Norvège) et Universidade de Santiago de Compostela (Espagne). Qu'il s'agisse de recherche ou de formation, n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez initier une coopération avec ces établissements !