UBS : Une Université Cyber

L'UBS : une université Cyber Au cœur de la Bretagne devenue « pôle d’excellence cyber », l’Université Bretagne Sud est reconnue, depuis 2012, comme un expert du domaine de la cyberdéfense en matière de recherche, de formation et d'innovation.

Des équipements de pointe

C’est à Vannes, dans le Cyber Range, un espace de 150 m² équipé de salles de formation high-tech et de plateformes de virtualisation, que l’UBS entraîne ses étudiants et les entreprises à la gestion de crises cyber. Unique dans l’enseignement supérieur, il fonctionne tel un « bac à sable numérique », totalement coupé d’Internet afin de permettre aux étudiants et entreprises de pratiquer des essais sur un système reproduit à l’identique, comme dans la vie réelle, mais non connecté. C’est la force de cet outil qui favorise la mise en place d’exercices pour les PME, entreprises et grandes administrations.

À cet équipement, s’ajoute la plateforme pédagogique orientée « systèmes embarqués » à Lorient : bancs d’attaques physiques, émulateur d’électronique de bord d’un véhicule automobile, logiciels dédiés de sécurisation, analyseurs de trames, serveurs de calculs...

Parmi les exercices simulés

Attaque d’une collectivité territoriale

« On simule une attaque dont serait victime le système informatique d’une structure publique nationale, factice, dont la sécurité informatique est gérée dans le Morbihan. Le préfet a été convié, il côtoie un policier, un gendarme, des élus et représentants de l’Université Bretagne Sud ».  (novembre 2019 – Extrait du Journal Le Télégramme)

 

Attaque d’une entreprise ferroviaire

« Une entreprise de transport ferroviaire vient de faire l’objet d’une cyberattaque. La billetterie est hors de service. Les panneaux d’affichage ne répondent plus. Plus aucun train ne roule ». Un mouvement social éclate". (février 2018)

 

Attaque d’un hôpital

« Le patient est déjà dans le bloc opératoire, il faut le transférer vers un autre hôpital, le chirurgien n’a plus accès à son dossier et il ne peut pas l’opérer. La base de données des patients est indisponible ». (février 2017 – Extrait du Journal Le Monde)

 

Attaque d’un fournisseur d’énergie

« Un fournisseur d'énergie, classé OIV (Opérateur d'importance vitale) subit une cyber-attaque. Un des employés de l'entreprise a ouvert un e-mail piégé et fait entrer le virus ». (septembre 2015)

 

La formation à la gestion de crise cyber

L’Université a mis en place différentes formations de haut niveau qui épousent tous les champs de la cybermenace : de l’analyse et gestion de crise à la conception de logiciels sécurisés, en passant par les systèmes embarqués.

Une recherche universitaire qui nourrit les formations

Le Cyber Security Center s’appuie également sur l’expertise scientifique multidisciplinaire de 5 laboratoires de recherche dans les domaines :

  • Des systèmes et objets communicants (Lab-STICC)
  • Des logiciels (IRISA)
  • Des mathématiques et des statistiques (LMBA)
  • Du comportement et de la décision (Lab-STICC)
  • Du management humain (LEGO)

Les programmes de recherche associés couvrent différentes thématiques allant de la méthodologie de gestion de crise à l’étude du comportement humain en situation de fort stress. Pour ce faire, le centre est équipé de caméras, dont les images serviront aux laboratoires de recherche. Une nécessité pour permettre aux étudiants et entreprises de se hisser au meilleur niveau.