Label CNRS

L’Institut de Recherche Dupuy de Lôme (IRDL) devient laboratoire labellisé CNRSExamen réussi pour le laboratoire IRDL et ses 300 chercheurs. Après 2 ans de travail, il est, depuis le 14 mars 2018, Unité Mixte de Recherche (UMR), rattaché au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Cette reconnaissance confirme le haut niveau de recherche et l’originalité du programme scientifique du laboratoire breton en ingénierie marine.

Un laboratoire reconnu en ingénierie marine 

L’IRDL est un laboratoire breton multi-sites, dont les membres sont situés pour moitié à Brest et moitié à Lorient-Vannes-Pontivy. Il rassemble des chercheurs de l’Université Bretagne Sud (UBS), de l’ENSTA Bretagne, de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) et de l’École Nationale d'Ingénieurs de Brest. 

L’IRDL est spécialisé dans les secteurs « Mer, Transport, Défense ». Ces activités de recherche s’amorcent le plus souvent à partir de problèmes concrets en lien avec des enjeux sociétaux majeurs.  « L’objectif que l’IRDL s’est fixé en association avec le CNRS est de devenir rapidement un laboratoire de référence en ingénierie marine, notamment par ses travaux sur les matériaux et structures appliqués aux systèmes mécaniques marins » indique Pierre-Yves Manach, directeur de l'IRDL et Professeur des Universités à l'UBS. À court terme, poursuit-il, « l’IRDL a l’ambition de jouer un rôle déterminant aux niveaux régional, national et international dans la résolution des questions actuelles liées à l’ingénierie mécanique des matériaux et des systèmes. Il intervient dans les secteurs industriels liés à l’automobile, l’énergie, l’aéronautique, la santé, aux transports, à la Défense et, plus particulièrement, tous les domaines en interaction dynamique avec le milieu marin, telles que la construction navale et offshore, les énergies marines. »

 

Un pool d’expertises pour les entreprises

En devenant UMR, « le laboratoire va bénéficier d’une visibilité plus importante pour les travaux de ses chercheurs. Ce label du CNRS constitue une reconnaissance scientifique de notre laboratoire et de ses projets » ajoute Pierre-Yves Manach. « Sur le territoire breton, où la Mer constitue un vaste sujet d’étude et de développement, un laboratoire tel que l’IRDL, spécialisé dans l'ingénierie de la mer, permettra aux entreprises régionales d’accéder à un pool de compétences spécifiques. Il ouvre des possibilités de partenariat de grande qualité scientifique : prestations, développement de projets de recherche ». En effet, le laboratoire s’appuie sur de très nombreuses collaborations industrielles avec de grands groupes et PME du naval, de la défense et des transports. En 2017, ces collaborations public-privé ont généré plus de 5 M€ de ressources propres.

 

Des équipements uniques en Europe

Le laboratoire est organisé en cinq pôles de recherche : Composites ; Assemblages ; Structures, fluides et Interactions ; Systèmes énergétiques ; Comportement et Durabilité. Il dispose également de quatre plateformes expérimentales (dont deux labellisées PFT - Plate-Forme Technologique) en caractérisation micro et nano, caractérisation macro, élaboration prototypage et enfin en logiciels et moyens de calculs. Ces équipements sont pour partie très originaux, voire uniques en Europe.