Planète-conférences - Les constructions récifales du Quaternaire

Planète-conférences - Les constructions récifales du QuaternaireConférence de Anaïs SCHMITT, le mardi 23 janvier 2018 à Vannes à 20h.

La conférencière Anaïs SCHMITT

Anaïs SCHMITT, Doctorante en Géosciences au Laboratoire LPGN, Université de Nantes

 

Les constructions récifales du Quaternaire

En dépit d'un large éventail d'incertitudes de datation, de  nombreuses études montrent que la croissance des récifs barrières tropicaux sont concentrés autour de l'une des dernières grandes transitions climatiques: la transition du milieu du pléistocène (MPT).

Notre étude vise à explorer les relations entre cette transition climatique majeure, les changements dans la construction des récifs et la production mondiale de carbonate, en 1) recherchant une cause possible expliquant la présence de récifs barrières utilisant les enregistrements de Nouvelle-Calédonie (site MD06-3018 (19)), 2) en reconstruisant la production de carbonate et son transport à travers les 2 derniers Ma du Pacifique ouest, au large de la Grande Barriere Récifale (site ODP 823, 1600 m de profondeur, recueilli à 60 km des côtes).

Parce que les coraux sont très sensibles aux petites variations de température, une analyse sur des foraminifères avec un laser couplé à une ICP-MS a été réalisée afin d'observer une gamme de températures dans le temps. Nous estimons des températures maximales et minimales pour une période de temps donnée de la marge ouest de la Nouvelle-Calédonie et comparons les résultats aux températures saisonnières actuelles. Notre approche est basée sur l'analyse de deux morphotypes de G. ruber, permettant de reconstituer la saisonnalité et la stratification passée des masses d'eau.

Sur la base d'un nouveau modèle d'âge dérivé des isotopes de l'oxygène planctonique et du contenu Sr (mesuré par XRF), un proxy pour la teneur en aragonite pour estimer la production de récifs, nous avons analysé les tendances et le contenu des dépôts de turbidite (fréquences et taux d'accumulation). Ce travail conclut que les variations observées dans la carotte sédimentaire ODP823 reflètent probablement les changements dans la production carbonatée d'une rampe carbonatée ouverte vers une plate-forme barrière durant la fin de la transition du MPT (stade 11). Ce qui est cohérent avec les précédentes études et l’initiation des cycles glaciaires et interglaciaires de grandes amplitudes.

 

Informations pratiques

 

23 janvier à 20h

Faculté Droit Sciences Economiques & Gestion

Vannes